ETE 2018. Les dates ...

 

LES VENELLES DE L'HISTOIRE 2018 :

 

1914/1918.

 

 

 

 

 

Visites théâtrales de la ville de Morlaix

 

32ème édition

 

 

 

Spectacle itinérant et vivant mettant en valeur, avec des scènes de théâtre de rues, le patrimoine architectural et historique de la ville, la visite théâtrale interroge le passé avec humour et permet de découvrir la ville avec un œil nouveau tout en donnant les clefs pour la compréhension du contexte historique des évocations.

 

 

 

 

 

Quand nos braves " Pioupiou " sont partis pendre leur linge sur le " Chemin des Dames " tout le monde pensait que la guerre ne durerait pas. Malheureusement si la tricoteuse de malheurs allait étendre sa lessive sur le monde entier, là où on espérait trouver la gloire on a dégoté de la boue et de la mitraille !

 

Mais au pays, à l'arrière comme on disait, il fallait bien continuer à vivre, à subsister . Alors ce sont les femmes qui vont retrousser leurs manches, travailler dans les usines, surtout d'armement, mener le bœuf dans les labours. Que voulez vous, il fallait bien manger et nourrir ceux qui se battaient et ceux qu étaient restés. Les morlaisiennes ont fait comme partout ailleurs : relevé le front, pleuré les morts, élevé les enfants et maintenu la tête de la vie hors de l'eau ! Venez les retrouver au cours d'un parcours dans les venelles de la ville.

 

 

 

 

 

 

 

Les mardis 24, 31 juillet, 7 août,

 

lundi 13 et mardi 14 août à 20h30

 

Départ de l'Office de Tourisme de Morlaix (Maison Penanault)

 

Entrée : 7 € (tarif réduit : 5 €)

 

(Renseignements : Théâtre de la Corniche : 02 98 63 42 14

 

Réservations : Office de Tourisme)

 

 

 

 

Une nouvelle création du Théâtre de la Corniche :

 

 

BONSOIR M'AMOUR

 

Théâtre musical

 

 

 

 

 

 

1925, le 11 novembre, dans un bar à Morlaix. A la fin de la commémoration de l'armistice, le bar devient le rendez-vous des anciens combattants pour une évocation de la grande guerre en chansons. Pour animer la soirée autour du patron on retrouvera un musicien ambulant et le petit fils du bistrotier. Le premier a été sur le front et pu surmonter les horreurs de la guerre grâce à la musique, le jeune, lui, aurait aimé avoir l'âge de combattre surtout depuis la mort de son père en 1917. Ça discute, ça s'apostrophe, ça évoque la mémoire des amis disparus, les faits d'armes du voisin de Ploujean, le maréchal Foch, ou des planqués de l'arrière, plus occupés à faire des affaires qu'à remonter le moral des troupes. Ça chante aussi, les refrains de l'époque qui traduisent bien l'évolution des états d'esprits, de la fleur au fusil des premières semaines au découragement ressenti devant l'interminable mitraille. Le tout devant la philosophie du patron qui, lui, a connu celle de 70 et le siège de Paris par les Prussiens, et qui a donné à son bistrot le nom d'une chanson « Bonsoir m'amour » dont l'air avait été utilisé par les auteurs anonymes de la chanson de Craonne alors encore interdite!

 

 

 

 

 

Cour de la Maison du Peuple

 

les jeudi 26 et vendredi 27 juillet à 20h45

 

et les jeudi 9 et vendredi 10 août à 20h45.

 

 

 

(Renseignements : Théâtre de la Corniche : 02 98 63 42 14

 

Réservations : Office de Tourisme)

 

 

 

Spectacle d'environ 1h15

 

Interprètes : Jérôme André, Antoine Asnar, Claude Bonnard

 

 

VISITES A PAS CONTES

 

Avec Alain Divérres

 

 

 

Alain Divérres puise son imagination dans les trames des contes d'avant, qu'ils soient chinois, juif, arabes ou celtes, mais irrémédiablement, il ne peut s'empêcher de les transformer à sa sauce, la sauce armoricaine bien entendu! Mais est-ce vraiment de sa faute si, dans son Léon natal, le grand vizir préfère les ormeaux aux loukoums?

 

Tout le monde a essayé de lui faire comprendre que tricoter avec les mots et les histoires ce n'était pas dans les traditions, mais que voulez-vous, à son âge! Et puis essayez donc de faire entendre raison à un quidam qui préfère le « Café du Port » à la « Grande Brasserie »

 

 

 

 

 

Au Château du Taureau

 

(Renseignements et réservations : CCI de Morlaix, service tourisme : 02 98 62 29 73)

 

Entrées : adultes : 20 €, enfants : 11 €

 

 

 

Petit-déjeuner conté

 

Combien de matins se sont levés sur le fort du Taureau? Sûrement autant de fois que le soleil s'est levé au dessus de lui et figurez vous que chaque fois le soleil disait : « j'ai faim qu’est-ce qu'on mange ce matin ? », les cuisiniers racontaient des histoires à l'astre du jour pour le faire patienter avant les crêpes et le café ; ces histoires on les racontent toujours, venez donc avec nous pour les entendre, juste avant que la cloche ne vous chuchote : "  A table c'est servi "

 

Mercredi 25 juillet, 9h (départ de Plougasnou)

 

Vendredi 24 août, 9h (départ de Plougasnou)

 

 

 

Visite contée

 

Il fut un temps où le roi Taureau régnait sur la baie de Morlaix. Tous le vénéraient, du lion jusqu'à la sardine, et puis un jour l'homme est arrivé ! Alors le roi Taureau est devenu un rocher, puis un fort ! Ainsi les humains pensaient le réduire au silence mais voilà, ils se sont trompés, le roi taureau a bien des histoire à vous raconter, en commençant par la sienne

 

Vendredi 6 juillet, 18h30 (départ de Plougasnou)

 

Vendredi 20 juillet, 18h (départ de Plougasnou)

 

Vendredi 3 août, 18h (départ de Plougasnou)

 

Vendredi 17 août, 18h30 (départ de Plougasnou)

 

 

 

Les confidences du pont-levis : Vauban

 

Bien sûr il y a eu Vauban, Garangeau et Fraisier, et Louis XIV et les messieurs les maires de Morlaix. Mais sans nous, les petits , les tailleurs de pierre, les menuisiers, les ferronniers il serait où votre fort du taureau ? Qui a raboté les planches du Pont levis ? Qui a monté les murs ? Qui a réparé, lavé nos frusques ? Qui a vraiment donné la vie au fort ? Ben nous et nos mains, alors cette année c'est nous qui vous causons de notre travail.

 

Jeudi 19 juillet, 9h (Départ de Carantec)

 

Jeudi 1 août, 9h (Départ de Carantec)

 

Mardi 16 août, 9h (Départ de Carantec)